Il est certes vrai que d’un côté, les applications numériques ont largement contribué à faciliter la dynamique des rencontres. Néanmoins, il s’avère également que d’un autre côté, elles présentent certaines insuffisances en termes de capacité à vite cerner son correspondant dans le champ virtuel. 

Pour donc pallier cet état de choses, il est important de savoir comment s’y prendre à travers des démarches spécifiques pour mieux appréhender sa rencontre virtuelle. Une aptitude qu’il sera facile d’acquérir pour obtenir gain de cause à travers le suivi des recommandations suivantes.

Éviter les questions directes et prioriser les dialogues constructifs 

Qu’il s’agisse d’un site spécialisé en services d’escorte ou une plateforme digitale pour trouver l’âme sœur, on recherche la plupart du temps à vite cerner la personnalité de celui ou celle avec qui on entre contact en ligne. 

Néanmoins, certaines s’y prennent mal dans la poursuite de cet objectif en voulant aller droit au but. En effet, lorsque vous échangez avec quelqu’un sur un réseau virtuel à travers des questions directes, cela donne très vite l’impression d’un interrogatoire gênant. Plutôt donc que de privilégier cette approche qui peut être qualifiée de froide, il est suggéré de procéder avec plus de douceur. 

Aussi, si vous posez directement une question dans le but d’en savoir plus sur l’autre, vous aurez tout simplement droit à un oui ou à un non comme réponse. Cela ne vous donnera pas en réalité la possibilité d’avoir des détails sur le sujet abordé. Comme exemple pratique, il existe une différence significative entre : « Aimes-tu les femmes blondes ? » et « Parle-moi des aspects qui t’attirent chez une femme ? » L’une répond à un point spécifique alors que l’autre permet d’aborder de long en large tout un sujet. 

Dame sexy en culotte noire élégante et soutien-gorge.

Commencer par des questions simples pour déboucher sur des interrogations délicates 

Tout comme c’est le cas pour les rencontres physiques avec un partenaire amoureux ou une escorte, il est recommandé aussi d’aller pas à pas avec quelqu’un qu’on commence à fréquenter sur un réseau virtuel. Car vouloir brûler les étapes peut se révéler au final être une technique préjudiciable. Si vous voulez poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses, il faut également prendre en compte le choix du bon moment. Il ne faudrait pas chercher à mettre la charrue avant les bœufs. 

Par exemple, une question comme « Tu gagnes combien comme revenus par mois ? » devra au préalable venir après une question comme « Que fais tu comme profession ? ». 

Aussi, pour poser les bonnes questions au sujet de la vie personnelle de votre correspondant tel que : « Parle-moi de ton enfance », « Comment sont tes parents ? » ou encore « Combien de relations amoureuses as-tu déjà eues par le passé ? », il est important de prendre son temps. Il est plus avisé d’attendre d’abord l’établissement d’un lien constant nourri par des discussions sur des sujets plus simples et donc moins sensibles. 

Éviter de poser des questions tout le temps 

Poser les bonnes questions à quelqu’un rencontré en ligne passe également par savoir espacer vos questions. Car en voulant chaque fois et de façon non mesurée satisfaire votre curiosité en cherchant à obtenir des réponses, vous pourriez dégoûter à la longue votre interlocuteur.